« Jamais contente », mais nous, si !

« Jamais contente », mais nous, si ! COMÉDIE DRAMATIQUE | Tant de films français sur l’adolescence, et tant de clichés enfilés dans le confort du cinéma « feel-good »… 3. Partager sur Facebook · Partager sur Twitter · Partager sur Google+ · Partager sur LinkedIn; Envoyer par e- …

Le Vif

« Jamais contente », mais nous, si !

En 1980, la France eut la certitude qu’une étoile était née. Elle se nommait Sophie Marceau, elle avait 13 ans et cette inconnue jouait dans « la Boum ». Trente-sept ans plus tard on est tenté d’écrire la même chose à propos de Léna Magnien, même âge

Le Parisien

« Jamais contente » : un conte de fée musical de plus

Emilie Deleuze donne vie à l’héroïne adolescente du roman à succès de Marie Despleshin, « Journal d’Aurore ». Le Monde | 10.01.2017 à 09h56 | Par Noémie Luciani. Léna Magnien, qui interprète Aurore, réussit à être au moins aussi insupportable que son.

Le Monde

« Jamais contente » : Martine fait du rock

Qui n’est jamais contente ? C’est Aurore. Celle du journal d’Aurore. Mais pas question pour Emilie Deleuze de profiter du succès de librairie. En changeant de titre, elle affirme son ambition de réaliser le portrait d’une pré-adolescente, modèle

lalibre.be

[Critique] Jamais contente : une comédie familiale à l’humour détonnant

Adapté du roman jeunesse Le Journal d’Aurore de Marie Desplechin paru en 2006, Jamais contente est la chronique décalée de la vie d’une adolescente de 13 ans vive et intelligente, mais qui peut également se montrer terriblement rebelle et blessante …

Culturellement Vôtre

« Jamais contente » réalisé par Émilie Deleuze: tel père, telle fille

Le personnage d’Aurore, une ado en colère, est tout en « mouvement et flux continu ». SDP. Et si la réalisatrice de Jamais contente, Emilie Deleuze, était soumise aux théories sur le 7e art de son philosophe de père, Gilles Deleuze? Elle s’est pliée à l

L’Express

Jamais contente, première belle surprise cinéma de 2017

Chronique en forme de portrait d’une adolescente dans toute sa splendeur, Jamais contente est un film solaire grâce à des personnages pleins de défauts et de coeur. Aurore n’est pas moche, mais elle trimballe quelques complexes, comme sa petite taille …

L’Express

Jamais contente

Aurore, 13 ans, est en passe de redoubler sa 5e. Légèrement mythomane, elle a deux soeurs, l’une plus jeune, Sophie, très studieuse, l’autre, plus âgée, Jessica, déjà en couple à 18 ans. Et pour son malheur, elle a aussi des parents… Sur base de

Cinopsis (Blog)

« Jamais contente », le charme discret d’une « sale gosse »

Que se passe-t-il dans la tête d’une adolescente renfrognée ? Emilie Deleuze, adaptant Le Journal d’Aurore, se risque à cette dangereuse enquête – lestée par son scénario, sauvée par sa jeune actrice. Emilie Deleuze livre une adaptation du Journal …

La Croix

« Jamais contente » d’Emilie Deleuze

Ce film raconte l’histoire d’Aurore, treize ans, et de ses relations houleuses avec ses parents, sa famille et ses amis, le tout sur fond de comédie. Retour sur ce petit film qui sortira en salles le 11 Janvier prochain. Autant le dire tout de suite

Bordeaux Gazette

Jamais contente d’Emilie Deleuze : Aurore, 13 ans, râleuse professionnelle

Mi-ange, mi-démon ? Les enfants ont deux visages mais Aurore n’en a qu’un seul, elle est démoniaque ! Elle n’est qu’en 5ème – pour la seconde fois – mais elle a déjà un métier : râleuse professionnelle, et elle excelle. Au désespoir de ses parents, de

Publik’Art

Jamais contente : « Mon héroïne est un grand personnage de fiction au même titre que Astérix & Obélix »

Avec « Jamais contente », Emilie Deleuze met en scène une ado pas franchement aimable mais carrément grande gueule… Rencontre avec la réalisatrice d’une chronique mal polie d’une jeunesse française d’aujourd’hui. L’une de forces de Jamais contente …

AlloCiné

Jamais Contente : rencontre avec la jeune star du feel good movie ado du début 2017

Adapté d’un roman de Marie Desplechin, Jamais Contente est le « feel good movie » adolescent à voir absolument en ce début 2017. Cette histoire d’Aurore 13 ans qui considére que la vie est moche, qui ne supporte personne et joue dans un groupe de rock, …

PureBreak

Journal d’une adolescente

A l’occasion de la sortie du film « Jamais contente » d’après « Le Journal d’Aurore » de Marie Desplechin, La Grande Table reçoit la réalisatrice Emilie Deleuze et l’écrivaine Marie Desplechin. Jeune fille agacée• Crédits : MAY / BSIP – AFP …

France Culture

« Jamais contente » : faut-il aller voir l’adaptation ciné du « Journal d’Aurore » ?

Adapté de la trilogie « Le Journal d’Aurore » de Marie Desplechin, « Jamais contente » raconte la vie d’une adolescente qui redouble sa cinquième. C’est bien simple : Aurore n’aime rien et tout le monde la déteste. Un film porté par la lumineuse Léna

L’Etudiant Educpros

Jamais contente : Plein l’dos, l’ado !

Mon père est atroce, ma mère est atroce, mes sœurs aussi, et moi je suis la pire de tous. En plus, je m’appelle Aurore. Les profs me haïssent, j’avais une copine mais j’en ai plus, et mes parents rêvent de m’expédier en pension pour se débarrasser de moi.

Le Petit Bulletin Lyon

Jamais contente, film d’Aurore

Adapté du premier volet d’une série de trois romans de Marie Desplechin (Le Journal d’Aurore), Jamais contente pourrait être une comédie française de plus, ciblée grand public – ce que semble suggérer son affiche hideuse. Heureusement, cette chronique …

Le Suricate